Cristina Bonilla Du 8 septembre au 2 octobre 2005


Ma peinture est l’occasion de célébrer des moments particulièrement intenses où je me sens en parfaite harmonie avec mon environnement. Comme bon nombre de mes prédécesseurs, l’observation de la nature est ma source première d’inspiration. J’imagine chaque tableau tel un champ énergétique et cherche à communiquer cette sensation de présence et de vitalité au spectateur. À ce titre, l’abstraction me laisse la liberté d’exprimer toute une gamme d’impressions, de réalités. Certaines sont des souvenirs d’atmosphères évanescents faites de couches lumineuses. D’autres par contre, peuvent être beaucoup plus expéditives, mordantes ou malicieuses, construites de denses amalgames de pigments, poussières de marbre et de cire. Au-delà du style, ce sentiment d’incertitude, de précarité, imprègne mon travail. En me concentrant sur ces intervalles qui existent entre les objets et les événements, j’arrive à concevoir un espace propice à la contemplation, lieu d’une nouvelle réalité, plus intense peut-être.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *