Michel Daignault 30 avril au 24 mai 2009


Michel Daigneault fait partie de cette nouvelle génération de peintres abstraits nés « après l’abstraction ». Alors que dans ce mouvement artistique tout semble avoir été fait, ses tableaux témoignent, au contraire, d’un renouvellement du langage pictural abstrait. Ses oeuvres, bien que non figuratives, jouent sans cesse avec l’idée de la figuration, les couleurs, les formes, leur agencement dans l’espace, incitant le spectateur à créer des analogies. À ce propos, Gaston Saint-Pierre a déjà noté : « La peinture de Michel Daigneault est régie par le règne de l’interférence, de la compatibilité, de la transitivité des systèmes et des registres de l’image. Nous ne sommes pas dans le domaine de l’illusion, mais dans celui de l’allusion. »