Marie-Claude Pendleton 7 au 31 janvier 2010

Cette exposition présente une série de tableaux abstraits en rapport avec la peinture de paysage. C’est un terrain d’exploration où j’établis une distance entre la perception de l’image et son sujet, le paysage. C’est d’abord un espace peint où les éléments gagnent en ambiguïté. Ces tableaux s’inscrivent dans un réinvestissement qui se caractérise par un principe de correspondance, rattaché à une tradition picturale du XIXe siècle. Le paysage peint devient un point de vue à circonscrire, il s’ouvre à ses propres territoires fictifs. À travers mes recherches j’élabore une filiation qui prend sa source dans la nature : lumière, ciel, ombre, transparence. Ces formes sont étroitement liées à une expérience mémorielle. Ce que je connais de la nature devient la métaphore d’un monde en mutation constante. »

Ce contenu a été publié dans exposition 2009-2010. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.