Claire Labonté 28 avril au 22 mai 2011


Claire Labonté fait de la peinture. Son travail consiste à appliquer au petit pinceau d’interminables répétitions de diverses touches en couleur sur des toiles de coton. Ces inscriptions picturales, bien que commises sans idée ou visée préconçue, ouvrent sur un récit, une fabuleuse histoire composée avec force détails d’une suite de faits narratifs. L’émergence de la trame narrative à partir de touches abstraites et répétitives la questionne. Ainsi, s’engage-t-elle dans une poïétique rigoureuse favorisée par la mise en œuvre d’un tableau de 70 pieds de longueur. Cette observation des inscriptions en train de se faire est mise de l’avant afin de saisir l’agent processuel responsable du fait narratif. Dès lors, le profil visuel traditionnel de ses œuvres se transforme. En effet, cette oeuvre rend principalement compte de la manière dont est formé le récit, plutôt que du récit en soi, lequel n’occupe désormais qu’un mince espace au centre de la toile. Mais un espace enfin libéré de toute condition processuelle. Une fabuleuse histoire qui n’en finit plus de se raconter.