Isabelle Leduc 9 février au 4 mars 2012



J’ai toujours travaillé avec le papier. Papier façonné, trituré, saturé de pigments, rigidifié, structuré autour d’une tension. L’équivoque de la matière, la collision de la couleur à l’objet, le mélange et télescopage des sources, simulacre de la fragilité et de la permanence, sont quelques-uns des fils conducteurs qui se retrouvent dans mon travail.

Mes œuvres s’inscrivent dans l’espace, seules ou dans une complémentarité, elles jouent avec la surface des murs, se répondent, se jouent des dimensions. Leur tonalité aussi est importante, quelle lumière, quelle force, quelle perception la couleur apporte à la forme, comme elle peut en changer la lecture! Travailler la surface afin que le caractère chromatique et la luminosité soient inséparables de sa texture, de sa forme. Je cherche à activer la surface, à créer un lien entre un sentiment de présence et un jeu d’évocation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *