Vernissage Anne Kahane – De la sculpture à la gravure – 12 janvier 2012


La Galerie d’art d’Outremont présente une minirétrospective des œuvres d’Anne Kahane, depuis ses sculptures sur bois des années 70 jusqu’aux gravures auxquelles elle s’adonne depuis 1996, en passant par ses imposantes sculptures de métal qui occupent une place de choix dans sa production. La singularité du projet réside dans le fait que ses œuvres les plus anciennes, qui l’ont propulsée sur la scène internationale, servent de mise en contexte de ses plus récentes gravures dont plusieurs sont inédites.

Anne Kahane est reconnue au Québec pour le caractère audacieux et raffiné de ses compositions dans l’espace qui témoignent des multiples influences qu’a subies cette artiste d’origine autrichienne arrivée en Amérique en 1926.

On peut se rappeler qu’en 1967, à l’occasion de l’Exposition Universelle pour laquelle elle a eu une commande, son nom a figuré parmi les sculpteurs les plus renommés aux côtés de Louis Archambault, Robert Roussil, Yves Trudeau et Armand Vaillancourt. C’est dire l’importance de sa présence au pays où elle enrichit notre communauté artistique depuis plus d’un demi-siècle. Encore récemment (en juillet et août 2009), la Galerie d’art Stewart Hall présentait une rétrospective de ses œuvres qui a joui d’un important rayonnement.

La condition humaine est au cœur des préoccupations d’Anne Kahane. Ses sculptures de bois présentent les personnages les plus variés, souvent représentés dans leur vie quotidienne : Soccer Player et On the Beach en sont d’excellents exemples. Dans un autre registre, la portée philosophique et la grande puissance d’expression de Broken Man lui confèrent une gravité toute particulière. Quant aux sculptures de métal, elles étonnent par l’ingéniosité avec laquelle l’artiste arrive à suggérer le corps humain au moyen des formes simplifiées que lui permet une feuille de métal découpée et pliée dans tous les sens. Personnages allongés ou assis, acrobates et couples nous interpellent par leur silhouette étrange, leur pose singulière et la façon dont ils occupent l’espace. Enfin, au cours des dernières années, la gravure sur bois est devenue le mode d’expression privilégié d’Anne Kahane; elle y étale sur le papier sa passion pour les couleurs vives et profondes qu’elle juxtapose sans se lasser dans des œuvres dépouillées et fortes.

Le public est donc convié à une véritable fête autour de l’univers d’Anne Kahane, représenté ici, tel un microcosme, par une diversité de modes d’expression, de matériaux, de formes et de couleurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *