Véronika Horlik du 7 février au 3 mars 2013


Véronika Horlik du 7 février au 3 mars 2013

Carton D’invitation (PDF 324Ko)

Les œuvres de la série BURN ont le pouvoir de sortir des conditions fixes qui les retiennent en place : masses inclinées d’un angle aigu, structures sur roues prêtes pour le déplacement, sculptures maintenues par des courroies industrielles détachables. Ces pièces font référence aux débris géants que l’on croise régulièrement quand on se promène dans les chantiers de reboisement canadiens.

L’image de matériau organique calciné provient de paysages forestiers appelés Burns : terres doublement dévastées soumises à la coupe d’arbres et ensuite au feu de forêt. Dans ces terrains de sylviculture brûlés, l’incursion industrielle côtoie les forces et la beauté de la nature. C’est l’image d’un regard singulier sur les phénomènes de destruction et du perpétuel renouveau.