David Lafrance du 2 au 26 avril 2015


DL-800

DAVID LAFRANCE – DÉFICIT NATURE

Le 2 avril, à 17h30 à la Galerie d’art d’Outremont 41, avenue Saint-Just, Outremont H2V 4T7

L’exposition se poursuit jusqu’au 26 avril 2015

Veuillez noter que la Galerie d’art d’Outremont sera fermé le vendredi 3 et le dimanche 5 avril 2015

La Galerie d’art d’Outremont vous présente du 2 au 26 avril le travail de David Lafrance. L’artiste rassemble pour cette exposition une série de peintures et de dessins traitant de la question ouverte de notre contact avec la nature ainsi que de la préservation du paysage. Une question ici tiraillée par la conscience écologiste et son opposé, plus hédoniste et narcissique tout à fait désengagé. La peinture illustre une série d’identifications graphiques des lieux, entre la carte géographique et le paysage de mémoire.

Le tableau se sert du paysage afin d’accueillir de nouveaux sujets et vise à déployer des défis de compositions et d’associations. C’est une façon pour le peintre narrateur de disposer de ses nombreuses idées hétéroclites à l’intérieur d’un cadre neutre, paisible et rassurant. C’est une solution qui renouvelle l’expérience des voyages en territoires inexplorés. Cet amour des rivières des champs et des montagnes symbolise autant le bien- être d’une période de vacances que le caractère d’identification accordé au territoire.

Une fois que le décor est planté, le paysage en souffre. Les idées s’accumulent de façon brutale laissant des traces et ne faisant que très peu de place aux certitudes. L’apparition et la disparition des sujets témoignent d’une réflexion entre l’attachement romantique et nostalgique du territoire, faisant face aux désastres écologiques annoncés par les médias d’information. Le style se rapporte à l’art populaire et intègre d’une façon tout à fait assimilée les défauts de perspectives, d’échelles et de proportions. Le rustique cohabite avec l’émancipation de la richesse et du mauvais goût. Ainsi, le paysage s’efface peu à peu pour laisser place à une collection de symboles culturels, familiers et identitaires évoquant l’anticipation d’une fouille archéologique.

Le titre de l’exposition Déficit nature réfère au terme anglais nature deficit disorder, nouveau terme employé par des psychoéducateurs pour souligner le comportement trouble de certains jeunes qui ne sont pas en contact avec la nature pour une période prolongée.

David Lafrance est né en 1976 au Québec. Il obtient en 2001 un diplôme en peinture et dessin de l’Université Concordia à Montréal. Depuis quelques années, ce peintre, également graveur et sculpteur, a exposé plusieurs fois au Québec, au Canada et aux États-Unis. Il est récipiendaire de bourses du Conseil des arts et lettres du Québec. On peut retrouver ses œuvres dans plusieurs collections publiques et corporatives. En complément à son œuvre picturale, sa pratique artistique passe aussi par la musique expérimentale et bruitiste. De plus, il est cofondateur, avec son frère Vincent, des Jouets Lafrance, un projet de sculptures populaires autodidactes. David Lafrance vit et travaille à Montréal. Il est représenté par la galerie Hugues Charbonneau.