Allison Moore et Arthur Desmarteaux du 30 avril au 24 mai 2015


EROCHON-AMOORE_POST

Ces artistes interdisciplinaires travaillent en commun et signent conjointement des oeuvres depuis 2006. Nourris par des parcours dans des univers variés, ils présentent de grandes estampes numériques créées à partir de leurs photographies et d’images glanées sur Internet et dans les magazines. Ces collages créés à tour de rôle à l’aide de logiciels de photomontage sont imprimés à l’Atelier Graff. Les oeuvres du tandem Moore et Desmarteaux fourmillent de signes, de motifs végétaux sexualisés, d’animaux et de personnages qui en saturent l’espace pictural. Elles sont un miroir déformant de la société qui nous inonde quotidiennement de millions d’images par l’intermédiaire des réseaux sociaux, des télécommunications et de l’impression offset. La foison de détails fait référence à cette réalité bien contemporaine et à un certain chaos teinté d’humour grinçant. Cette exposition regroupe des oeuvres qui se veulent à la fois une critique sociale ludique et une caricature chargée de sens, absurde et éclatée. Place à la poésie loufoque!

Originaire de Victoria en Colombie-Britannique, Allison Moore est une vidéaste, marionnettiste et commissaire indépendante habitant à Montréal. Elle a récemment exposé ses Terrariums vidéo à la Galerie Oboro ainsi qu’à la dernière édition du Festival Traverse vidéo à Toulouse. Ces œuvres sont aussi exposées à la Galerie Paved Arts de Saskatoon ce printemps. Elle s’est rendue à Belém au Brésil durant l’automne dernier afin d’y exposer l’œuvre Micropolis 2.0 qu’elle a créée en collaboration avec Arthur à Québec, Toronto et Montréal. Arthur Desmarteaux a étudié les arts visuels et médiatiques à l’Université de Montréal, puis à I’UQAM, dont il est diplômé depuis 2003. Il est membre actif de l’Atelier Graff et de l’Association pour la promotion de l’art imprimé au Québec (ARPRIM). Son exposition à caractère religieux intitulée « Le temple des glorieux » est présentée à la Maison de la culture de Longueuil jusqu’au 18 mai 2015. Il se rendra à Mexico cet été pour créer une série de dessins inspirés par cette ville dans le cadre d’une résidence d’artiste organisée par le Conseil des arts et des lettres du Québec. En 2013, il a représenté le Canada en tant que peintre aux 7es Jeux de la Francophonie à Nice.

Prolifique, ce duo d’artistes a, entre autres, présenté des oeuvres communes aux galeries Open Studio de Toronto, à la galerie Artist Proof de Calgary et à la galerie SNAP d’Edmonton. Ils ont réalisé au cours de l’hiver dernier un vidéoclip pour la chanson Docteur C du compositeur Julien Sagot. Moore et Desmarteaux ont également signé la mosaïque Le Grand Rassemblement, œuvre d’art public destinée à la bibliothèque de Pointe-aux-Trembles, ainsi que plusieurs pièces de théâtre de marionnettes. Ils dirigent la compagnie de théâtre Egotrip Productions qui est membre de l’Association canadienne des marionnettistes. Ils ont dernièrement participé au Festival Phénomena à Montréal en y présentant la pièce de science-fiction « Tout inclus sur la planète rouge ».

Vernissage le 30 avril à 17h30

à la Galerie d’art d’Outremont
41, avenue Saint-Just, Outremont H2V 4T7

L’exposition se poursuit jusqu’au 24 mai 2015