Peter Rochon 8 janvier au 1e février 2015


PROCHON_POST

Peintre et diplômé des universités McGill et Concordia, Peter Rochon a longtemps enseigné les beaux-arts dans diverses institutions à des élèves de tous âges. Il a choisi de se consacrer aux individus en marge de notre société, les démunis et les sans-abris, les délaissés et les malades.

Depuis nombre d’années, il tente de répondre au questionnement que soulève l’art non figuratif face à l’engagement social : comment, à partir de la ligne, de la forme et de la couleur, transmettre une émotion véritable qui atteste de la dure réalité sociale de notre monde tout en célébrant la beauté intemporelle inhérente à ce même monde. Depuis 1975, Peter Rochon expose régulièrement à Montréal ainsi qu’aux États-Unis et en Europe.

On retrouve ses œuvres dans de nombreuses collections canadiennes et étrangères.

In this series of paintings being exhibited by Peter Rochon, we are presented with his visual response to a dilemma he has struggled with over his years as an artist. This dilemma in turn gives birth to the following question.

How do we transform colour, line and shape into a non-figurative painting,
on a two dimensional surface, in an emotionally gestural approach with the hope of expressing one’s response to what is socially going on around and about us yet at the same time acknowledging the beauty posited in this self-
same world?

These paintings are my attempt to answer this question in a visual mode.

Peter Rochon, a graduate of Concordia and McGill universities has combined the teaching of fine arts and various scholastic institutions to people of all ages with the decision to live and work with the marginalized people of our society- the homeless, the abused, the loner and the dying. Since 1975 he has exhibited in Montreal frequently and in the U.S.A. and Europe and his works are to be found in private collections worldwide.

Les toiles de Peter Rochon reflètent l’état d’âme des sans-abris et des démunis qu’il rencontre dans la rues de Montréal. Cet artiste s’intéresse aux événements, aux situations, à la société; mais surtout, à ceux qui occupent le vaste et précaire espace de déstabilisation, d’incertitude et d’originalité  désigné par le terme marginalité. Il perçoit des émanations, les qualités essentielles de la personne, et les traduit avec émotion en couleurs, formes et matières. Ces portraits, outre l’apparence physique, interpellent par leurs nuances, leurs jeux de tonalités et l’expressivité du traitement des surfaces.