Pierre Durette 5 février au 1e mars 2015


pierreDurette01

 

Les membres du Conseil d’administration de la Galerie d’art d’Outremont, présidé par madame Josette Trépanier, ont le plaisir de vous inviter au vernissage de PIERRE DURETTE ,BASE 1, Le jeudi 5 février, de 17 h 30 à 19 h 30 à la Galerie d’art d’Outremont 41, avenue Saint-Just, Outremont.

L’exposition se poursuit jusqu’au 1er mars 2015

L’exposition proposée sera constituée de sculptures en porcelaine et de peintures à l’huile : « Mon projet s’inspire du vaudou, de la voûte de Svalbard et des plaques de Pioneer pour en ressortir notre rapport à l’autel, le don et la collection. L’anthropologie est un élément fondamental dans ma recherche artistique.  J’ai été longtemps inspiré par les encyclopédies qui renferment les connaissances acquises par les sociétés à une époque précise. Durant les dernières années, j’ai approfondi mes recherches autour des notions de l’archivage, de l’histoire et de la mémoire. L’idée a fait son chemin et mon travail actuel tente de rappeler les capsules temporelles où une sélection d’artéfacts est rassemblée pour un futur indéterminé.»

Pour Pierre Durette, la notion de civilisation est un élément fondamental dans sa recherche artistique. En effet, cet artiste a été longtemps inspiré par les encyclopédies qui contiennent les connaissances acquises par les sociétés à une époque précise. Durant les dernières années, il a approfondi ses recherches sur l’archivage, l’histoire et la mémoire. L’idée d’encyclopédie a fait son chemin et son travail actuel rappelle les capsules temporelles où une sélection d’artéfacts est rassemblée pour un futur indéterminé.

L’exposition Base 1 présentée à la Galerie d’art d’Outremont est composée’ d’une série de peintures et de sculptures. Elle se veut une incursion dans un univers iconographique où chaque oeuvre peut être à la fois un objet de culte et une nomenclature d’une société présente, mais lointaine. La conquête de Mars est le motif de cette production visuelle. Il en découle un questionnement sur la pérennité de nos civilisations. L’exposition nous propose la vision d’une nouvelle terre promise, tout en faisant ressortir le côté primitif d’une nouvelle mythologie basée sur l’humanité elle-même. Ce qui semble être à première vue des fictions visuelles se retrouve à la limite entre un passé fragmenté et un futur anticipé.

Originaire de Causapscal dans la vallée de la Matapédia, Pierre Durette vit et travaille à Montréal depuis 2002. En 2006, il obtient un Baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’UQAM. Semi-finaliste au concours de peinture RBC en 2009, il est récipiendaire de plusieurs prix et bourses. II remporta, entre autres, le Prix Albert-Dumouchel, la bourse d’excellence Marcel Bellerive et la troisième place lors des 7es Jeux de la Francophonie à Nice en 2013. Ses œuvres ont été exposées au Musée d’art contemporain de Montréal, à la galerie The Power Plant à LE gallery à Toronto à Cuadro Art Gallery à Dubaï, ainsi que dans plusieurs centres d’artistes au Québec. Son travail fait partie de plusieurs collections tant privées que publiques à travers le Canada et à l’étranger.