Ariane Thézé – du 8 février au 4 mars 2018



Ariane Thézé photographie, dessine et peint des œuvres de fiction qui trouvent leur place au sein d’une démarche artistique portant sur la représentation du corps. Une dialectique entre extériorité et intériorité dont l’écart est dans la perte : l’absence de traits qui relient la figure à son passé et à ses expériences, l’effacement des signes distinctifs au profit d’une identité homogénéisée, un visage unique dans une pensée unique, une image désincarnée par peur de l’oubli.