Sébastien Worsnip – du 11 janvier au 4 février 2018



Les peintures de Sébastien Worsnip décrivent des explosions, fixant l’instant où tout est bousculé pour contempler le changement. Situées entre le paysagisme et l’abstraction, ces toiles suggèrent une inertie de trajectoires, de traces à la fois en mouvement et fixées dans le moment présent. Elles montrent le paradoxe de représenter ces instants d’explosions violentes par le biais d’une pratique lente de la peinture, qui devient alors transformatrice.