Suzanne Joubert du 12 octobre au 5 novembre 2017



Suzanne Joubert présente une forêt où le glissement de son canot a souvent surpris. L’artiste a avironné, portagé, humé ce sous-bois et ses chemins d’eau pendant des années, avant que la forêt ne soit attaquée et détruite de toutes parts. Elle a peint cette forêt pour témoigner de sa richesse avant sa disparition, consciente du fait que si on le voulait vraiment, 100 ans de respect suffiraient pour voir renaitre la richesse de la forêt primaire qui a été perdue.